Le tabac

Composition d’une cigarette

1 :: Acide cyanhydrique (utilisé dans les chambres à gaz) 2 :: Acétone (dissolvant pour vernis à ongles) 3 :: Cire d’abeille 4 :: Phosphore (composant du poison anti-rat)  5 :: Ammoniaque (détergent, utilisé pour renforcer la dépendance à la cigarette) 6 :: Méthanol (carburant pour fusée) 7 :: Laque (vernis chimique) 8 :: Goudron (colle les cils vibratifs dans les poumons) 9 :: Térébenthine (diluant pour les peintures synthétiques) 10 :: Formaldéhyde (utilisé dans le liquide d’embaumement des cadavres) 11 :: Arsenic (composant des insecticides anti-fourmis) 12 :: Naphtaline (gaz, composant des boules antimites) 13 :: Méthoprène (régulateur de croissance des insectes) 14 :: Nicotine (responsable de la dépendance au tabac) 15 :: Butane (gaz de camping) 16 :: Cadmium (utilisé dans les batteries de voitures, métal lourd) 17 :: Polonium 210 (élément radioactif) 18 :: Monoxyde de carbone (gaz d’échappement, réduit la quantité d’oxygène absorbé par les globules rouges dans le sang) 19 :: DDT (insecticide) 20 :: Chlorure de vinyle (utilisé dans les matières plastiques, diminution de la libido) 21 :: Xylène (hydrocarbure, cancérigène) 22 :: Plomb (métal lourd)

Production du tabac

Les Nicotiana sont des plantes néotropicales nitrophiles, originaires des régions chaudes et nécessitant un sol riche en humus. La température et la nature des sols jouent un rôle prépondérant sur les propriétés du tabac : la culture ne peut s’effectuer qu’entre des températures allant de 15°C à 35°C, 27°C constituant un idéal pour l’épanouissement des plantes. On estime la surface cultivée mondiale à 5 millions d’hectares, essentiellement en Asie et en Amérique, bien que sa relative plasticité lui permette d’être cultivée entre le 60e degré de latitude nord et le 40e degré de latitude sud. Le degré de maturation et la méthode de récolte des feuilles constituent un élément essentiel et déterminant pour leur destination. Sous-maturées, les feuilles sont destinées aux capes pour cigares (l’enveloppe extérieure). La récolte en feuilles peut durer plus d’un mois, les feuilles étant récoltées une par une selon la maturation, tandis que la récolte par tige est beaucoup plus rapide car mécanisée, mais au détriment de la qualité.

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :